Allgemeine Berichte über das Château

In Frühjahr 2007 organisierte der “Grand Jury Européen“ eine Blindverkostung der berühmtesten Bordeaux-Weine des Jahrganges 2004. Das Chateau le Pin Beausoleil belegte dabei den 32. Platz mit 88,11 Punkten, zum Teil weit vor einigen der bekanntesten „Grand Cru“ des Bordeaux-Anbaugebietes. Es ist das dritte Mal, dass das Chateau Le Pin Beausoleil in den Blindverkostungen des Grand Jury Européen unter die besten Weine des Bordelais gereiht wurde (Jahrgänge 1999, 2001 und 2004).

PDF  Grand Jury Européen | Grands Vins (rouges) de Bordeaux 2004
PDF   Grand Jury Européen | Merlots 2001
PDF   Grand Jury Européen | Grands vins du bordelais 1999

Les Echos

LES ECHOS - Special Vins, 03/12/2015
LES 50 personnalités de 2015
Il existe à Bordeaux plus de grands vins que partout ailleurs, souvent à des tarifs très accessibles, et seul l'incroyable conservatisme du système bordelais rend cette réalité invisible. Ces vins s'appuient sur de grands terroires, parfois excentrés, parfois appartenant à des appellations trop vastes ou hétérogènes pour être globalement considérés au plus haut niveau. Leurs propriétaires et leurs équipes techniques y réalisent un travail ambitieux et excitant depuis des annèes, et leur investissement humain et financier dépasse souvent celui de beaucoup de valeurs consacrées. Comme dix-sept autres crus consacrés « Super Bordeaux » par le Guide des vins Bettane+Dessauve 2016, Château Le Pin Beausoleil, créè en 1997 par Ingrid et Michael Hallek, suivi par le consultant Stéphane Derenoncourt, en est l'example type. Délicieux et profond, ce bordeaux supérieur est capable de rivaliser à l'aveugle avec nombre de saint-émilions ou même de pomerols.( T.D.)

Régal Avril/Mai 2008

RÉGAL - Avril/Mai 2008 - Spécial Bordeaux
Achetez des Grands Crus moins cher - Château Le Pin Beausoleil à Saint-Vincent de Pertignas. L'un des 60 meilleurs rapport qualité/prix du bordelais selon Robert Parker.

Le Figaro

LE FIGARO, écrit par Bernard Burtschy, du 25 Avril 2006
Le Pin Beausoleil, l’astre de l’Entre-Deux-Mers

Le Château Le Pin Beausoleil a pris très tôt son virage vers la qualité. Bâtie au XV ième siècle, la propriété disposait de 100ha de vignes avant le phylloxéra. Puis les vignes se sont transformées en prairies…
Amoureux du site, Arnaud Pauchet vend sa pizzeria au milieu des années 90, rachète le château et se met en tête de le relancer. Bien conseillé par Stéphane Derenoncourt, il obtient très vite d’excellents résultats. Peu de temps auparavant, le château Le Pin change de nom. Pour éviter toute ambiguïté avec un célèbre château de Pomerol, il s’appelle désormais Le Pin Beausoleil. Après sept millésimes, Arnaud repart sur les mers, sa grande passion, et le château est racheté en janvier 2004 par des médecins allemands, Ingrid et Michael Hallek.
Très vite, le couple comprend que la densité de plantation de 3300 pieds par ha, courante dans la région, est un handicap pour la qualité. Par complantation, ils doublent la densité, soit 6600pieds. Alors que toute la région se lamente et envisage d’arracher les vignes, ils replantent sur de superbes cotaux argilo-calcaires exposés plein sud.
Les vignes sont tenues dans les règles de l’art, les pieds ont été rabaissés et les palissages remontés pour augmenter la surface foliaire. L’élevage est effectué sur lies et le domaine se paie le luxe d’utiliser 50% de fûts neufs. Très vite, les résultats suivent. Les vins sont distingués par la presse, ils gagnent des concours de dégustation. Pourtant, les propriétaires n’en restent pas là. Un deuxième vin est créé à partir du millésime 2004, comme dans les grands châteaux, et la restructuration du vignoble continue. Car la qualité est un combat permanent.

PDF   Article Le Figaro (25 Avril 2006)

Guide Parker Bordeaux 2005

GUIDE PARKER 2005 DES VINS DE BORDEAUX
L'attention des amateurs se focalise surtout sur les grands noms et les régions prestigieuses. Pourtant, il existe de nombreux producteurs réguliers à haut niveau dans les appellations moins connues.
A chacun de mes passages dans la région, j'ai pris l'habitude de déguster ce que j'appelle "les petits vins". La sélection qui suit représente à mon avis l'élite des appellations comme l'entre deux mers ou le bordeaux générique. Ils sont généralement excellent, pas très cher et élaborés par des propriétaires extrêmement motivés-parfois même obsédés par la qualité. Je recommande vivement au lecteur de les rechercher : ils atteignent souvent un niveau équivalent à celui de vins coûtant deux à trois fois plus cher. Les crus signalés par un astérique comptent au nombre de mes préférés:
LE PIN BEAUSOLEIL* (extrait du Guide Parker des vins de Bordeaux)